Au plus loin qu'on puisse retourner, on commence à extraire et rentabiliser le sous-sol vers la fin du 16ième siècle.

On retrouve aussi, via textes et actes notariés d'évidentes traces des briquetiers au cours du 18ième siècle.

A l'origine, c'est principalement sur le territoire d'Ampsin, bourg voisin de celui d'Amay, que, grâce à la famille "de Lamine",  et jusque vers la fin du 19ième siècle, époque de son apogée, l'on verra une grande expansion économique basée sur les méthodes extractives, principalement de la pierre, de l'argile, de l'alun et de la houille.

Pour ce qui nous concerne, c'est à dire les briques, plusieurs briquetteries verront le jour et seront exploitées dans la commune par les "de Lamine".

On cuit des briques au lieu-dit "Entre-deux-Falaises", dans le bois du Sart, sur la montagne d'Ampsin et dans la campagne Mont-Léva.

L'industrie des briques occupe non seulement une large couche de la population ampsinoise mais aussi une grosse partie de la population amaytoise.

Elle fera la réputation des "Brik'teûs" bien au-delà de nos frontières, jusqu'en Russie!

A Amay, les deux fêtes locales de Mai et d'Octobre rappellent les départs et retours de ces ouvriers saisonniers qui partaient, accompagnés de leur famille, en campagne pour plusieurs mois.

 

(Extraits tirés d'un article de la maison du tourisme "Hesbaye-Meuse", basée à la "Paix-Dieu")

Confrérie des Maîsses Brikteûs — Rue Velbruck,18—4540 AMAY

maissesbrikteus@yahoo.fr — Tél : +32 (0)85 313932

Compte : BE82 0689 0587 7468 — BIC : GKCCBEBB

www.maisses-brikteus.be